Indie game storeFree gamesFun gamesHorror games
Game developmentAssetsComics
SalesBundles
Jobs
(+1)

Jamais une jaquette n'a été si trompeuse. Ecran titre de base, "Le Donjon du Diable", ok donc la contrainte du tileset donjon a été prise au pied de la lettre. Mais que nenni, ce n'est pas le donjon classique de rpg old-school que vous avez sous les yeux, mais la crème de la crème du donjon. Pas d'originalité dans la compréhension de la contrainte ? Mais pas du tout, l'originalité est dans le gameplay. Le système de combat est fabuleusement inventif, bien que parfois très rapide, heureusement on peut essayer de deviner ce qui va arriver, et les combats étant extrêment bien dosés, j'ai toujours pu m'en sortir du premier coup (même si par 2 fois c'était le décès au prochain coup). Les combats sont vraiment jouissifs, super engageants et prenant, et je n'aurais pas cru dire ça pour un jeu RM ! Un véritable tour de force.

Mais en parlant de force, c'est loin d'être la seule que possède le jeu: les énigmes/puzzles du donjon sont rapides et plaisantes à faire (celles de la Mort étant plus là pour la narration/l'ambiance, à moins que je sois passée à côté de quelque chose). En outre, cet excellent gameplay nous est servi dans un très très bon mapping avec des tons d'écran bien utilisés (même si le mapping manquait un peu d'idées du côté de l'épreuve verte et surtout de la dernière map du donjon). Les dialogues sont très vivants et donne de la personnalité aux personnages, même ceux qui n'ont que peu de répliques. Et la fin, très innatendue est incroyable, rappellant les meilleurs moments de stupeur des plus grands titres de la catégorie jeu d'horreur RPG Maker.

Clairement, Le Donjon du Diable n'a pas le nom qui donne le plus envie, mais c'est à faire: c'est un jeu très soigné, extrêmement plaisant à jouer, ne possédant aucune erreur qui vous sort du jeu (à part une qu'on ne voit pas forcément au tout début), et qui n'est jamais frustrant (à l'exception peut-être de la troisième phase du boss final que j'ai trouvé particulièrement difficile, c'est le seul combat dans lequel je suis mort et le plus long, ce qui m'a demandé trois essais pour y parvenir, mais voir la fin valait tout les efforts). Et d'ailleurs je ne m'attendais pas à être autant pris aux tripes par le scénario sur la fin, c'est un jeu de jam !

Je suis épatée, mille bravos à tout les deux !!