Indie game storeFree gamesFun gamesHorror games
Game developmentAssetsComics
SalesBundles
Jobs
Tags

Céleste

2
Posts
6
Followers
20
Following
A member registered Apr 13, 2021 · View creator page →

Recent community posts

I chose to stay with Pirouette to become a tiny Wood's spirit. I'd escape this binary society the 1st chance I get if I knew there was another option for me somewhere.

Ce jeu m'a rappelé beaucoup de souvenirs, tristes et heureux, tous fondateurs. Pour un jeu si minimaliste, il est étonnamment complet quant aux "étapes" d'une transition. J'ai retrouvé le vertige de l'année de mon coming out où toutes les questions se superposaient sumultanément (pronoms, vêtements, performance de genre, etc.)


La partie sur le coming out est très intelligente. Quand j'ai compris que chaque salle représentait une sphère de sociabilité (parents, ami-es, travail, etc.), j'étais assez mind blown. C'est presque un bingo du meilleur et du pire de ce qu'on peut entendre en tant que personne trans. Et le passage sur internet... brr ! Au départ, je ne comprenais pas comment me déplacer dans le tunnel, je ne faisais que rentrer dans des personnages qui faisaient des commentaires atroces. C'était angoissant de réalisme : il est très difficile d'esquiver la violence en ligne puisqu'elle nous atteind symboliquement même lorsqu'elle n'est pas explicitement dirigée contre nous. Ensuite j'ai compris comment rester dans le chemin et je trouve que ça représente très bien comment on apprend à naviguer sur le net en tant que queer.


Ca va paraître un peu cheesy mais j'ai versé ma petite larme parce que ça collait très bien avec mon histoire personnelle et ce sentiment d'avoir cherché les siens pendant des années, des années à imaginer que nous sommes peu nombreux-es et éparpillé-es partout, isolé-es... pour petit à petit rencontrer et voir des queer PARTOUT et se demander : où étiez-vous toutes ces années ?! Et la réponse c'est qu'iels étaient toujours là mais que lorsqu'on est queer, on ne nait pas dans une famille queer donc on ne connait pas les "codes" (vocabulaire, culture...) et il faut faire cet apprentissage pour trouver les siens. C'est un parcours très particulier et difficile à représenter.


Je suis admiratif parce que beaucoup de jeux à gros budget se cassent les dents sur la représentation des personnes LGBTQIAP+. Principalement parce qu'iels pensent seulement narratologie et pas assez gameplay, mais pas que. Ce jeu indé, comme tant d'autre, prouve qu'on peut aborder correctement un sujet très complexe en se posant simplement les bonnes questions. Il y a déjà pas mal de personnes LGBTQIAP+ dans l'industrie du JV, j'espère qu'il y en aura encore davantage à l'avenir et qu'iels auront plus de place pour s'exprimer et paritciper à réinventer l'industrie vidéoludique, y compris au-delà des thématiques propres à la communauté.